La Confrérie Mallorne

Forum de la Confrérie semi-roleplay [Mallorne] sur le serveur [Estel] du jeu Le Seigneur des Anneaux Online [Lotro-SdAO].
 
AccueilFAQRechercherCalendrierS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les films du Mallorne

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Ulgandir
Immortel(le)
Immortel(le)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1194
Age : 40
Date d'inscription : 27/03/2009

MessageSujet: Les films du Mallorne   Dim 21 Juin 2009 - 22:50

Quoi de mieux pour compléter la musique et les livres? Je crois que vous n'êtes pas tous fans de cinéma, mais j'imagine que ce sujet plaira à certains (si ce n'est pas le cas, ce sera le premier et le dernier post, promis!).

Je viens de voir le film dont je vais vous parler et qui m'a bluffé. Il s'agit du "Dernier Roi d'Ecosse"...

Vous en avez sans doute entendu parlé, si vous ne l'avez pas vu: ce film est inspiré d'une histoire vraie et a fait pas mal de bruit il y a deux ans environ.

Dans les années 70, un jeune écossais, à la fin de ses études de médecine, décide de partir à l'aventure. Il se retrouve médecin dans la brousse Ougandaise. Un concours de circonstances le met en contact avec le nouveau président du pays, qui vient de prendre le pouvoir: Idi Amin Dada. Amin Dada le prend en affection, et décide d'en faire son médecin personnel. Le jeune homme se retrouve alors embarqué dans une histoire hors du commun, qui en fera l'un des proches conseillers d'un des pires dictateurs de l'Afrique contemporaine. Avide d'aventures, un peu je-m'en-foutiste, le jeune Ecossais se laisse séduire par la personnalité exubérante du président. Il finira bien par se rendre compte que l'homme qu'il accompagne est un fou furieux, mais trop tard...

Amin Dada est joué par Forrest Whitaker (oscarisé pour ça), un de mes acteurs préférés, qui livre une performance hallucinante dans le rôle d'un fou furieux débonnaire, une espèce de grand enfant mégalo qui passe du rire à la violence en l'espace d'un clignement de paupière. Le jeune écossais est joué par un acteur dont je n'ai pas retenu le nom, mais qui est absolument parfait dans le rôle du petit con insouciant qui met le doigt dans l'engrenage et n'arrive plus à s'en sortir... Ajoutez-y une apparition de Gillian Anderson (mmmh) et une réalisation parfaite, vous obtiendrez un film dense, nerveux, intransigeant, qui dépeint les pires saloperies sans jamais adopter un ton moralisateur (qui a parlé d'anti-Spielberg?).

Bref, je vous le conseille...
Revenir en haut Aller en bas
Ayame
Immortel(le)
Immortel(le)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2289
Age : 33
Résidence : Rouen / Falathlorn - Crisbarth, 7 voie des havres.
Classe : GdR
Humeur : Chatouilleuse
Date d'inscription : 13/01/2009

MessageSujet: Re: Les films du Mallorne   Lun 22 Juin 2009 - 14:41

J'ai entendu beaucoup de bien de ce film et pourtant, je ne l'ai jamais vu. Je vais devoir y remédier Very Happy
En tout cas, très bonne initiative ce sujet Bel' !!

Alors je vais vous parler aujourd'hui, d'un film dont j'ai déjà parlé en jeu. Mais comme y'avait des absents, tout le monde pourra en profiter comme ça :gni:

***



Silk est ce que l'on peut considérer comme un film d'épouvante, un film d'horreur, ou dans le langage courant : un film qui fait peur. Ceci dit, il est loin d'être aussi explicite que dans le cinéma ricain puisqu'il s'agit d'un film Taïwanais (et l'asie, ca roxe grave du poney) assez récent puisque l'année de production est 2006.

Puisqu'il s'agit d'un film de peur asiat', le théme peut être deviné très rapidement : il s'agit de fantôme !!!

Chao-Bin Su nous propose donc un petit bijou qu'il a réalisé et pour une première tentative, il a fait fort et on est très loin du film de série Z à caractère humori-qui fait peur le grand nommé Alone in Ze Dark d'Uwe Boll.

Bref, là n'est pas la question, je me lance dans un petit résumé :

Silk veut dire Soie en anglais (et même que j'ai pas demandé à Uryel pour le savoir). Tout commence avec le personnage principale : l'agent Ye (qui est pas moche en plus, même s'il fait une sale tête sur la photo).



L'agent Ye est un super-homme, vous vous en rendrez compte assez rapidement. Il est donc embauché par une petite équipe étant logé dans un appartement.
Jusque là tout va bien. Il est un peu intrigué par l'équipe en question, il sait pas trop ce qu'il fout là alors qu'il est habituellement un homme de terrain. Et puis faut bien avouer que son nouveau Boss qui se prend pour TokioHotel est un peu chelou ...



Bref, il sait pas trop où il a foutu les pieds et donc son Boss lui parle de machin bizarre.

Il se trouve que le Boss est Hashimoto, un super inventeur de la mort qui tue qui a crée un cube bizare (rien avoir avec le film ricain du même nom). Ce cube, je sais plus à quoi il sert, mais il est super important (on le voit sur l'affiche du film).

Donc une fois dans l'appart, TokioHotel dit à Ye de se mettre du pshit-pshit dans les yeux (il se trouve que le produit pshit-pshit est inventé lui même à partir du cube bizare) et là, il comprendra se qu'il fait là !!!

*Suspence*

Ye décide de s'asperger les yeux du produit et il réalise qu'il peut à présent voir des trucs que personne ne voit. Plus explicitement, des morts (pourtant, il n'a pas un 6e sens à proprement parlé).

C'est là qu'il "rencontre" le gosse qui se trouve en dessous. Et puisque Ye est un super-homme mais que j'ai pas l'intention de spoiler, c'est en regardant le film que vous comprendrez à quoi il peut être utile à Hashimoto, et où va les mener toute cette histoire.



Bref, pour résumer, Silk est un film qui fait peur, âme sensible s'abstenir !!!


_________________
lvl 65 - Rihanon - Gardien des runes - Volume II - Livre 5.5
lvl 48 - Rinael - Cambrioleur - 7.1
lvl 37 - Nyrilwen - Maître du Savoir - 4.0
lvl 32 - Elhrian - Chasseur - 3.4
lvl 33 - Laurewyn - Gardien - 2.2
lvl 32 - Marythryth - Capitaine - 2.0
lvl 27 - Mynael - Menestrel - 2.2
lvl 23 - Gildannen - Sentinelle - 1.11 [Hors Confrérie]
lvl 17 - Fuinivrin - Champion - 0.0
Revenir en haut Aller en bas
http://ay-anima.over-blog.net/
Ulgandir
Immortel(le)
Immortel(le)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1194
Age : 40
Date d'inscription : 27/03/2009

MessageSujet: Re: Les films du Mallorne   Lun 22 Juin 2009 - 14:58

Cool!!! Faut que je vois ça! Et très bonne idée de mettre des photos pour illustrer le tout...

PS: petite précision: Cube n'est pas un film ricain, mais canadien, très bon au demeurant, dans le genre comment je fais un film de suspense terrible avec un seul décor en forme de... cube (en tout cas le premier est bon, la suite c'est un peu bidon).
Revenir en haut Aller en bas
Ayame
Immortel(le)
Immortel(le)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2289
Age : 33
Résidence : Rouen / Falathlorn - Crisbarth, 7 voie des havres.
Classe : GdR
Humeur : Chatouilleuse
Date d'inscription : 13/01/2009

MessageSujet: Re: Les films du Mallorne   Lun 22 Juin 2009 - 15:15

Canadien ? Bah merde alors, je savais pas Very Happy

Je sais pas pourquoi, mais je m'attendais plutôt à ce que tu te moques de ma façon de vendre le produit :hap:

_________________
lvl 65 - Rihanon - Gardien des runes - Volume II - Livre 5.5
lvl 48 - Rinael - Cambrioleur - 7.1
lvl 37 - Nyrilwen - Maître du Savoir - 4.0
lvl 32 - Elhrian - Chasseur - 3.4
lvl 33 - Laurewyn - Gardien - 2.2
lvl 32 - Marythryth - Capitaine - 2.0
lvl 27 - Mynael - Menestrel - 2.2
lvl 23 - Gildannen - Sentinelle - 1.11 [Hors Confrérie]
lvl 17 - Fuinivrin - Champion - 0.0
Revenir en haut Aller en bas
http://ay-anima.over-blog.net/
Uryel
Immortel(le)
Immortel(le)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1290
Age : 38
Résidence : 4 rue des Jardins, Lunegarde, résidences de Bree.
Classe : Bien sur que j'ai la classe !
Date d'inscription : 14/01/2009

MessageSujet: Re: Les films du Mallorne   Lun 22 Juin 2009 - 15:25

Mentionner Uwe Boll dans un topic de cinéma, même si c'est pour se foutre de sa gueule, c'est quand même un crime passible d'exécution sommaire en place publique, normalement...


Bon, moi je vais vous parler d'un film qui n'a rien à voir. Il s'agit du TRES mauvais, mais que j'adore... Mystery Men !

Déjà, l'acteur principal est Ben Stiller, ça vous met dans le bain tout de suite. Il joue le rôle d'un super-héros du dimanche avec ses potes super-héros du dimanche aussi, dans une ville à la Gotham en plus naze.

Nous avons donc Mr Furious (ben Stiller), qui travaille dans une casse le jour et qui devient tout rouge en écrabouillant un jouet anti-stress la nuit pour faire peur aux méchants; le Fakir Bleu, qui n'a rien d'un fakir et qui ne porte pas un poil de bleu dans son costume mais qui lance les fourchettes comme personne (pas les couteaux, il pourrait blesser quelqu'un !); et bien sur La Pelle, ouvrier du BTP le jour et assommeur de méchant à coup de pelle la nuit, le tout engoncé dans le blouson de son fils qui lui tient lieu de costume.

Ouais, il en jettent, nos héros. Ou pas. Surtout "ou pas", en fait.

Leurs aventures les amènent à rencontre le seul vrai super-héros de la ville, le Capitaine Admirable (un milliardaire à la Bruce Wayne, mais qui fait son job de héros pour le fric et qui s'emmerde grave). Un petit accident de parcours prive la ville de son héros et lui donne un super-méchant à la place... Alors notre groupe de bras cassés recrute d'autres bras cassés pour se débarrasser du vilain.

Ainsi, on rencontre Le Sphinx, dont le pouvoir est d'être "très mystérieux", Le Spleen et ses flatulences ultra-précises, un homme invisible qui ne peut être invisible que si personne ne le regarde (du moins il en est persuadé... mais persuadé de quoi, d'être invisible ou de ne l'être que si personne ne le regarde ? ^^'), et La Boule, qui combat avec une boule de bowling transparente contenant le crâne de son père, avec lequel elle continue d'avoir des conversations de temps en temps.

C'est un film bien stupide, comme la plupart des films ou figure Ben Stiller, mais là on bat des records, adaptation de comics oblige. Totalement déjanté, visuellement irréprochable (le ridicule des costumes, y compris les versions "améliorées" vers la fin, est extraordinaire), ce film m'éclate. C'est naze, mais du naze bien fait.

D'ailleurs, c'est con, j'ai prêté le DVD et on me l'a pas rendu...

_________________
Urihelm, Capitaine du Rohan
Urwald, Cambrioleur du Rohan
Eorwald, Gardien du Rohan
Beornvald, Maitre du Savoir du Rohan
Nimrowyn, Chasseuse de la Lorien
Heimdel, Champion des Montagnes Grises
Eoryel, Ménestrel du Rohan
Revenir en haut Aller en bas
Faerithil
Invaincu(e)
Invaincu(e)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 276
Age : 38
Résidence : Falatlhorn - Imlad Conath - 3, allée du bois juste
Humeur : Chiant :-p
Date d'inscription : 20/02/2009

MessageSujet: Re: Les films du Mallorne   Lun 22 Juin 2009 - 15:44

Voici quelques films que j'ai aimé voir et que j'adore revoir.

  • May (film d'épouvante-horreur américain sortie en 2004)
Synopsis: May travaille dans un cabinet vétérinaire. C'est une jeune fille timide et complexée qui a beaucoup du mal à se faire des amis et dont l'attitude est étrange aux yeux des autres. Elle partage son appartement avec sa seule vraie amie, une poupée que lui a donné sa mère quand elle était petite.
Sa vie va basculée le jour où elle rencontre un jeune mécanicien, intrigué par son attitude...

Mon avis: Je n'avais jamais entendu parler de ce film jusqu'à ce que je le trouve en location dans un distributeur de DVDs. Je ne suis pas un grand cinéphile mais la psychologie du personnage principal m'a fait aimé ce film que je me lasse pas de regarder.

  • Audition (thriller japonais sortie en 2002)
Synopsis: Aoyama, 42 ans, est producteur de films. Sa femme est décédée il y a sept ans, mais il vit toujours sa disparition avec difficulté.
Un jour, suivant les conseils d'un vieil ami, Yasuhisa Yoshikawa, il décide de se remarier et organise une audition pour une série télévisée fictive afin de trouver sa nouvelle compagne parmi les candidates. La dernière à se présenter, Yamazaki Asami, est une jeune femme d'une troublante beauté. Aoyama en tombe instantanément amoureux. Il la rappelle et dîne en tête à tête avec elle.
Quelques jours plus tard, Aoyama lui téléphone à nouveau. Yamazaki est chez elle, prostrée dans l'obscurité. Elle est seule ou presque. Commence alors pour Aoyama une plongée vertigineuse dans un enfer sanglant, dont les retombées seront excessivement douloureuses.

Mon avis: Je ne peux rien dire sans en dévoiler trop. Juste un mot: quelques scènes sont assez trash, un peu dans la lignée d'Old Boy.


  • L'île (drame sud-coréen sortie en 2001 et réalisé par Kim Ki-Duk)
Synopsis: La belle et fantomatique Hee-jin s'occupe d'îlots de pêche au beau milieu d'un site naturel idyllique. Silencieuse, elle accueille les clients et survit en vendant de la nourriture et des boissons. Elle se prostitue occasionnellement.
Un jour, Hyun-shik, un homme plus désespéré que les autres, débarque sur un des ilôts. A la ville, il a tué sa femme et cherche dorénavant un endroit pour disparaître et oublier sa peine. La souffrance de cet homme intrigue Hee-jin.

Mon avis: Vu par hasard en dernière partie de soirée sur Arte (c'était écrit juste The Island dans le programme, je m'attendais à voir un autre film plus futuriste ^^ ) mais au cours du générique de début, j'ai vu qu'il avait été nommé au lion d'or de la Mostra de Venise alors j'suis resté devant ma télé. Je n'ai absolument pas été déçu et même très surpris qu'un film de ce genre me plaise. Il y a très peu de dialogue, c'est un film visuel où l'image remplace parfaitement l'absence de dialogue et on se laisse porter ainsi jusqu'à la fin.
Revenir en haut Aller en bas
http://lotro.univers-virtuels.net/
Ayame
Immortel(le)
Immortel(le)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2289
Age : 33
Résidence : Rouen / Falathlorn - Crisbarth, 7 voie des havres.
Classe : GdR
Humeur : Chatouilleuse
Date d'inscription : 13/01/2009

MessageSujet: Re: Les films du Mallorne   Lun 22 Juin 2009 - 16:02

J'ai vu May Very Happy Pas mal en effet, j'ai réellement ressenti de la peine pour la nana ...

L'île, il me semble que l'on en avait déjà discuté IG, il faut que je le vois Smile
Et Audition me donne terriblement envi aussi ^^

_________________
lvl 65 - Rihanon - Gardien des runes - Volume II - Livre 5.5
lvl 48 - Rinael - Cambrioleur - 7.1
lvl 37 - Nyrilwen - Maître du Savoir - 4.0
lvl 32 - Elhrian - Chasseur - 3.4
lvl 33 - Laurewyn - Gardien - 2.2
lvl 32 - Marythryth - Capitaine - 2.0
lvl 27 - Mynael - Menestrel - 2.2
lvl 23 - Gildannen - Sentinelle - 1.11 [Hors Confrérie]
lvl 17 - Fuinivrin - Champion - 0.0
Revenir en haut Aller en bas
http://ay-anima.over-blog.net/
Ulgandir
Immortel(le)
Immortel(le)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1194
Age : 40
Date d'inscription : 27/03/2009

MessageSujet: Re: Les films du Mallorne   Lun 22 Juin 2009 - 16:42

J'ai vu May et l'Audition, qui sont effectivement très bons. L'ile je ne connaissais pas: faut que je vois ça!

Et surtout SURTOUT il faut que je vois le film d'Uryel qui me fera clairement mourir de rire!!! Pour être clair, je me fais pipi dessus de rire devant Dodge Ball, avec Ben Stiller aussi d'ailleurs, qui est dans le même genre crétin : une équipe de losers monte une équipe pour le championnat du monde de ballon prisonnier (sic); Ben Stiller joue le rôle du capitaine des méchants, et tout est à mourir de rire (mention spéciale à l'équipe d'Allemagne qui se prosterne devant une photo de David Hasselhof à chaque début de match!!!).

Quant à Uwe Boll, en fait, c'est tellement extrême comme expérience de nullité que ça confine au génie le plus pur... C'est juste que tu ne sais pas s'il faut en rire ou en pleurer!
Revenir en haut Aller en bas
Ulgandir
Immortel(le)
Immortel(le)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1194
Age : 40
Date d'inscription : 27/03/2009

MessageSujet: Re: Les films du Mallorne   Mer 24 Juin 2009 - 11:23

Bon, passons aux choses sérieuses: il est temps de vous faire partager l'un de mes plus gros coups de coeur ciné de ces dernières années...

Bloody Sunday, de Paul Greengrass

L'histoire... Ben c'est l'histoire du Bloody Sunday, quoi... Au début des années 70 (ou fin 60ies, je ne suis plus sûr), une manifestation pacifiste en Irlande du Nord est réprimée dans le sang par les militaires britanniques. Le Bloody Sunday marquera le début de la guerre contemporaine en Irlande du Nord, avec la résurgence de l'IRA, qui était plus ou moins tombée en désuétude depuis l'indépendance de l'Eire avant la guerre...

Ce film vaut essentiellement pour sa réalisation coup de poing à proprement parlé extraordinaire (et même si j'aime l'emphase, je n'utilise pas ce genre de termes à la légère en matière de cinéma). Paul Greengrass réalise un film caméra à l'épaule, qui retrace cette fameuse journée du matin jusqu'à la nuit tombée, à la manière d'un quasi documentaire. Le film a été tourné sur les lieux du drame, à Derry, et avec 90% d'acteurs non professionnels (dont plusieurs membres de famille de victimes de l'époque), qui sont pour la plupart absolument bluffants.

A noter la révélation d'un acteur étonnant: James Nesbitt (qu'on a vu depuis dans l'excellente série Jekyll, diffusée sur Canal en France). A noter également que Paul Greengrass (dont ce n'est pas le premier film) démontrera dans un tout autre contexte qu'il ne sait pas que faire des films d'auteurs sans le sou, en renvoyant le pauvre James Bond à l'âge de pierre, avec la réalisation des deuxième et troisième épisodes de la trilogie Jason Bourne (le 2ème étant pour moi un chef d'oeuvre du film d'action).

Vous voulez savoir pourquoi vous soutenez instinctivement les adversaires des Anglais au rugby? Pourquoi être abattu en pleine rue n'est pas et ne sera jamais anodin, quoi qu'en pense les légions de film-makers US? Pourquoi la rage, la haine, la violence peuvent déferler sur une communauté qui cherchait d'autres moyens d'avancer? Quelle est la source véritable du tube pop planétaire de U2 (seule bande originale du film, lors du générique de fin, le reste du film étant sans aucune musique: vous allez voir quand elle arrive ça fait tout drôle tellement on n'est plus habitué)? Quel est le seul film qui m'ait jamais arraché une larme?

Et ben, voyez ce film.
Revenir en haut Aller en bas
Ayame
Immortel(le)
Immortel(le)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2289
Age : 33
Résidence : Rouen / Falathlorn - Crisbarth, 7 voie des havres.
Classe : GdR
Humeur : Chatouilleuse
Date d'inscription : 13/01/2009

MessageSujet: Re: Les films du Mallorne   Lun 17 Aoû 2009 - 19:49

Un film qui m'a donné la larme à l'oeil tellement il est rafraîchissant Very Happy



Pour ceux qui ont aimé Old Boy ou encore Lady Vengeance, voici le nouveau Chef d'Oeuvre de Park Chan-wook.
Le réal' a souhaité changé un peu de style après sa trilogie sur la vengeance et se prête au jeu en nous présentant "Je suis un cyborg", une comédie coréenne qui se déroule dans un Hopital Psychiatrique.

Le challenge était difficile, aborder un sujet aussi tabou et aussi lourd ... Un projet digne d'un suicidaire ? Presque ! Toujours est il que ce film est une réussite et que j'ai toujours du mal à croire qu'un être humain puisse avoir autant de talent cinématographique.



Young-goon est persuadée d'être un cyborg et cela depuis qu'elle est toute petite. C'est uniquement lorsqu'elle se blesse sérieusement (en s'enfonçant des cables dans la main pour faire ... euh ... un truc de cyborg) que sa mère décide de l'envoyer dans un Hopital Psychiatrique.

Là bas, nous pourrons voir les différents internés, tous aussi farfelues les uns que les autres mais surtout, nous suivrons de très près le destin de Young-goon qui communique avec les machines (bah oui, elle est un cyborg !).



Parmi les patients se trouve également Il-Soon qui a la capacité de "voler" les dons des autres internés. Nous le verrons à de nombreuse reprise faire la manipulation du "Transfert" mais je ne peux pas en dire plus, je risquerai d'en dire trop.



Alors que Young-goon souhaite par dessus tout retrouver sa grand mère (qui est elle même persuadée d'être une souris), Il-Soon sera attendrit par ce cyborg et fera tout ce qu'il peut pour l'aider.

Le ton est employé avec beaucoup de légèreté et d'humour, nous plaçant du coté des patients et non des Blouses Blanches qui ne réalisent pas toujours ce qu'il se passe réellement.

Il est très difficile de décrire avec des mots ce film somptueux, je vais donc conclure avec une bande annonce qui je l'espère, vous poussera à voir et à revoir ce magnifique Chef d'Oeuvre que je place quelque part dans mon Top 3 !


_________________
lvl 65 - Rihanon - Gardien des runes - Volume II - Livre 5.5
lvl 48 - Rinael - Cambrioleur - 7.1
lvl 37 - Nyrilwen - Maître du Savoir - 4.0
lvl 32 - Elhrian - Chasseur - 3.4
lvl 33 - Laurewyn - Gardien - 2.2
lvl 32 - Marythryth - Capitaine - 2.0
lvl 27 - Mynael - Menestrel - 2.2
lvl 23 - Gildannen - Sentinelle - 1.11 [Hors Confrérie]
lvl 17 - Fuinivrin - Champion - 0.0
Revenir en haut Aller en bas
http://ay-anima.over-blog.net/
Clément
Immortel(le)
Immortel(le)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1672
Age : 42
Résidence : Lindgarth - 1 route Mousseuse
Classe : Ouaiiiiiiiiiis !
Humeur : Câline
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: Les films du Mallorne   Lun 17 Aoû 2009 - 20:59

Tentant.
Étrange, et tentant !
Revenir en haut Aller en bas
http://mallorne.free.fr/guide.php
Dirnaen
Invincible
Invincible
avatar

Féminin
Nombre de messages : 425
Age : 45
Résidence : Périgueux
Classe : Sentinelle
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: Les films du Mallorne   Mar 18 Aoû 2009 - 11:54

Ouai comme Clem... c'est super bizarre mais en même temps ça donne trop envie de découvrir ce film cette bande annonce Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/clochette24
Uryel
Immortel(le)
Immortel(le)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1290
Age : 38
Résidence : 4 rue des Jardins, Lunegarde, résidences de Bree.
Classe : Bien sur que j'ai la classe !
Date d'inscription : 14/01/2009

MessageSujet: Re: Les films du Mallorne   Mar 18 Aoû 2009 - 12:40

Je l'ai vu avec Aya, forcément.

A la base, je ne suis pas un gros amateur de cinoche, mais celui-là, je l'ai trouvé génial. On suit des gens complètement allumés, il peut se passer des choses assez graves, et pourtant le ton est toujours léger, bon enfant, tout en restant assez émouvant.

Grandiose.

_________________
Urihelm, Capitaine du Rohan
Urwald, Cambrioleur du Rohan
Eorwald, Gardien du Rohan
Beornvald, Maitre du Savoir du Rohan
Nimrowyn, Chasseuse de la Lorien
Heimdel, Champion des Montagnes Grises
Eoryel, Ménestrel du Rohan
Revenir en haut Aller en bas
Ntolo
Invaincu(e)
Invaincu(e)


Féminin
Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: Les films du Mallorne   Mer 27 Jan 2010 - 20:21

Vu Océans dès la première séance aujourd'hui.
Je suis sous le choc.
Prenant comme une symphonie de Malher.
Allez-y, on en parle après, si vous voulez.
Biz
mc/Ntolo
Revenir en haut Aller en bas
bacane
Invincible
Invincible
avatar

Masculin
Nombre de messages : 548
Age : 47
Résidence : Poitiers 86
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Les films du Mallorne   Mer 27 Jan 2010 - 20:50

Ntolo a écrit:
Prenant comme une symphonie de Malher.

Mahler, le seul truc qu'il me prend, c'est la tête. Mais c'est surement un manque d'éducation musicale...
Je lui préfère la Fantastique de Berlioz ou la fameuse "Nouveau monde" de Dvorak que certains qualifiront d' "easy listening".

Mais quoi qu'il en soit, j'ai hâte d'aller voir ce film, il faut que j'arrives à caser les enfants ce week-end pour aller le voir.

++
Revenir en haut Aller en bas
Ntolo
Invaincu(e)
Invaincu(e)


Féminin
Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: Les films du Mallorne   Lun 12 Avr 2010 - 15:29

Coucou,
Il y a longtemps que nous n'avons pas parlé cinéma.
Serions-nous totalement meuporguer? Shocked
J'ai vu le dernier film de Kitano, "Achile et la tortue" hier et bien... je me suis ennuyée!
Deux, deux trois sourires par ci par là ne justifient pas deux heures de film.
JOUEZ, c'est mieux!
Amicalement à vous.
Ntolo
alien alien alien
Revenir en haut Aller en bas
Clément
Immortel(le)
Immortel(le)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1672
Age : 42
Résidence : Lindgarth - 1 route Mousseuse
Classe : Ouaiiiiiiiiiis !
Humeur : Câline
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: Les films du Mallorne   Lun 12 Avr 2010 - 20:52

Bon, alors je vais continuer à meuporguer, le cinéma ça craint apparemment Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://mallorne.free.fr/guide.php
Uryel
Immortel(le)
Immortel(le)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1290
Age : 38
Résidence : 4 rue des Jardins, Lunegarde, résidences de Bree.
Classe : Bien sur que j'ai la classe !
Date d'inscription : 14/01/2009

MessageSujet: Re: Les films du Mallorne   Dim 18 Avr 2010 - 17:30

Sinon y'a "le choc des titans" qui a l'air pas mal.

De ce qu'on m'en a dit, si on n'aime pas spécialement la mythologie, qu'on s'en fout de savoir si l'histoire colle aux légendes, que ce n'est pas grave si un personnage porte un nom qui n'a rien à voir avec son histoire (ou qu'il a une histoire qui n'a rien à voir avec son nom, si vous préférez), c'est un très bon film.

Ouais, vais p'tet retourner me goinfrer de meuporg, moi.

_________________
Urihelm, Capitaine du Rohan
Urwald, Cambrioleur du Rohan
Eorwald, Gardien du Rohan
Beornvald, Maitre du Savoir du Rohan
Nimrowyn, Chasseuse de la Lorien
Heimdel, Champion des Montagnes Grises
Eoryel, Ménestrel du Rohan
Revenir en haut Aller en bas
Ntolo
Invaincu(e)
Invaincu(e)


Féminin
Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: Les films du Mallorne   Dim 18 Avr 2010 - 20:05

Il ya aussi "les histoires extraordinnaires d'Adèle Blancsec".

BOF!

Les fans des albums s'abstenir.

Bisous

Ntolo
Revenir en haut Aller en bas
Ulgandir
Immortel(le)
Immortel(le)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1194
Age : 40
Date d'inscription : 27/03/2009

MessageSujet: Re: Les films du Mallorne   Lun 19 Avr 2010 - 12:14

Sinon, y a aussi "Heavy Rain"...

Qu'est-ce que ça fout là, me direz-vous? Et bien, dans le genre hybride entre le cinéma et le jeux video, ça se pose là.

Je ne vais pas vous refaire tout le principe du truc, je pense que vous le connaissez : on vit une histoire via des QTE et un gameplay assez minimaliste, chacun de nos choix, réussites ou échecs ayant des répercutions sur l'histoire.

Au rayon des points positifs: une ambiance vraiment prenante (notamment très bien construite par la musique, qui est top, dans le genre lancinante, angoissante, et déprimante); une histoire classique, mais dans laquelle on se laisse prendre (le jeu est découpé en chapitres assez courts, ce qui fait qu'on avance assez vite et qu'on a toujours envie d'en savoir plus); et la surprise du gameplay, qui avait déjà été plus ou moins exploré dans Farenheit, pour ceux qui connaissent, mais qui est évidemment en réel décalage par rapport à ce qu'on a l'habitude de voir (on se surprend à apprécier le fait de devoir faire des oeufs brouillés à coup de QTE, c'est dire...).
D'ailleurs, contrairement à ce qu'on pourrait penser au départ, le jeu est plutôt très bien rythmé et pas du tout ennuyeux, avec notamment des passages "d'action" vraiment punchy, des moments de panique très bien retranscrits par diverses astuces graphiques, qui alternent avec des phases plus calmes (le prologue étant le seul défaut de rythme, parce qu'un peu longuet).

Côté négatif, on pourra reprocher beaucoup de choses qui renvoient vraiment à une appréciation subjective: c'est con à dire, mais on accroche ou pas au principe du jeu, et je comprends qu'on puisse détester.
On ajoutera une durée de vie limitée (commencé ce samedi à 15h, fini dimanche à 15h, et je suis loin d'avoir passé les deux jours et la nuit dessus), même si la densité de l'histoire et la comparaison avec le cinéma fait qu'elle ne choque pas plus que ça...

Reste une question essentielle: celle de l'originalité du sujet, des dialogues, des situations, bref du propos, et de la manière de la juger. Matthieu Kassovitz, ce grand philosophe, disait à l'occasion de la sortie du jeu que le jeu vidéo attendait encore son "2001", alors que le cinéma l'avait connu depuis longtemps... Autrement dit, LE chef d'oeuvre qui révolutionnera le média reste encore à créer. Certains ont voulu voir en Heavy Rain le chef d'oeuvre en question...

Le problème est qu'Heavy Rain est un jeu étonnant et forcément "rafraichissant" quand on l'observe à l'aune des jeux vidéos, mais c'est une oeuvre imparfaite, trop classique, voire parfois complètement à côté de la plaque, quand on la regarde sous l'angle du cinéma. Des tas de films ont, mieux qu'Heavy Rain, réussi à véhiculer l'angoisse d'une poursuite, la culpabilité d'un père, la peur de l'abandon. D'ailleurs, Heavy Rain multiplie les références et les emprunts, parfois jusqu'au copier-coller en forme d'hommage (à 2001, Shining, Saw, Seven...). Or, à aucun moment, le jeu ne se hisse au niveau de ses modèles dans l'émotion (positive ou négative) véhiculée...

Bref, à mon avis une initiative courageuse, qui vaut le coup d'être testée pour ceux qui comme moi aime "intellectualiser" leur rapport aux oeuvres, et qui est un jeu vidéo de rupture, mais un film médiocre... De mon côté, j'attends toujours mon 2001 du jeu vidéo!
Revenir en haut Aller en bas
Ntolo
Invaincu(e)
Invaincu(e)


Féminin
Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: Les films du Mallorne   Lun 19 Avr 2010 - 14:58

U a écrit:
qui comme moi aime "intellectualiser" leur rapport aux oeuvres...

Intelligence + sensibilité n'égale pas "intellectualiser" ! No No No

En tous cas, tu donnes envie d'aller voir le jeu.

Par ailleurs, j'aimerais bien savoir si les personnes qui n'auraient pas ou peu lu Jacques Tardi apprécieront le film de Besson.
S'il y en a parmi vous, dites le moi, s'il vous plait!

A vous!

Ntolo
alien alien alien
Revenir en haut Aller en bas
Ulgandir
Immortel(le)
Immortel(le)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1194
Age : 40
Date d'inscription : 27/03/2009

MessageSujet: Re: Les films du Mallorne   Lun 19 Avr 2010 - 16:15

Intellectualiser, dans le sens où je peux aimer une expérience par son côté "intéressant intellectuellement", tout en la trouvant émotionnellement ou rationnellement médiocre. Disons que je n'ai pas besoin d'être émotionnellement touché pour y trouver un intérêt.

Ex: je suis un grand fan de films d'horreur (genre où on trouve pourtant un nombre de navets invraissemblables), pas par l'émotion (la peur) qu'ils procurent, mais parce que je trouve que ce genre a toujours été un passionnant reflet des obsessions et craintes sociales d'une époque (répulsion / fascination pour l'Europe dans les films gothiques des années 20/30, peur des rouges à la grande époque des films d'horreur et de science fiction des années 50, peur des jeunes et exploration des obsessions adolescentes à partir des années 70, critique de l'abrutissement de masse dans les années 2000, etc.).

PS: je connais très mal Tardi, et j'ai vu de très bonnes critiques sur le dernier Luc Besson, y compris dans des journaux qui ont l'habitude de le massacrer (notamment un certain journal de gauche qu'il n'invite plus aux projections). Cela dit, je dois dire que je ne suis vraiment pas fan de ce qu'il fait en général, donc pas sûr que je m'y précipite...
Revenir en haut Aller en bas
Ntolo
Invaincu(e)
Invaincu(e)


Féminin
Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: Les films du Mallorne   Lun 19 Avr 2010 - 20:36

Zut alors et moi qui te prêtais une grande sensibilité!
Je plaisante, bien entendu!
Discourir avec toi est toujours un plaisir.

Je ne dirai à personne ce que je reproche précisemment au film de Tardi avant que d'autres, dont toi j'espère, l'ai vu.
Il y a un contresens sur le personnage d'Adèle qui change très largement la signification de l'ensemble. C'est pour ça que ce sera sans doute différent pour les personnes qui ne connaisent pas les albums.

A suivre, j'espère!

Biz

Ntolo
Revenir en haut Aller en bas
Ayame
Immortel(le)
Immortel(le)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2289
Age : 33
Résidence : Rouen / Falathlorn - Crisbarth, 7 voie des havres.
Classe : GdR
Humeur : Chatouilleuse
Date d'inscription : 13/01/2009

MessageSujet: Re: Les films du Mallorne   Lun 19 Avr 2010 - 21:37

J'ai beaucoup aimé Heavy Rain, particulièrement les passages avec le personnage féminin (en boite de nuit par exemple).
Par contre, je n'ai pas eu la fin parfaite donc va falloir que je m'y jette à nouveau dedans Smile

_________________
lvl 65 - Rihanon - Gardien des runes - Volume II - Livre 5.5
lvl 48 - Rinael - Cambrioleur - 7.1
lvl 37 - Nyrilwen - Maître du Savoir - 4.0
lvl 32 - Elhrian - Chasseur - 3.4
lvl 33 - Laurewyn - Gardien - 2.2
lvl 32 - Marythryth - Capitaine - 2.0
lvl 27 - Mynael - Menestrel - 2.2
lvl 23 - Gildannen - Sentinelle - 1.11 [Hors Confrérie]
lvl 17 - Fuinivrin - Champion - 0.0
Revenir en haut Aller en bas
http://ay-anima.over-blog.net/
Ulgandir
Immortel(le)
Immortel(le)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1194
Age : 40
Date d'inscription : 27/03/2009

MessageSujet: Re: Les films du Mallorne   Lun 19 Avr 2010 - 21:51

Ayame a écrit:
J'ai beaucoup aimé Heavy Rain, particulièrement les passages avec le personnage féminin (en boite de nuit par exemple).

On se demande bien pourquoi Wink

Moi, j'ai préféré la première scène avec ce même personnage, dans l'appartement, puis dans la salle de bain...

Blague à part, je trouve que le personnage féminin est le plus réussi des 3 (et celui qui conserve le plus de mystère au final).
J'ai bien aimé Scott Shelby, aussi, son côté "film noir", et des détails subtils (genre pouvoir adopter des positions différentes lorsqu'il écoute un témoin, je sais c'est con, mais j'ai trippé!).
En revanche, le père, je l'ai trouvé juste bof... D'ailleurs, je ne me souviens même plus de son nom alors que j'ai fini le jeu hier, c'est dire... Etant moi-même père, je m'attendais vraiment à ressentir une affinité particulière avec lui et son drame, mais ça n'a pas décollé... Je pense que la réplique quasi exacte d'une intrigue à la Saw dans son cas (et le manque d'originalité que j'ai ressenti en conséquence) y a été pour beaucoup...

Sinon, moi j'ai eu la "fin parfaite" directement, va falloir que je recommence pour les faire tous crever!!!

PS pour Ntolo: rien à voir, mais le fait de parler du drame du père dans Heavy Rain me fait penser au roman "La Route" de Cormac MacCarthy. Voilà un roman qui m'a profondément touché, et que je te conseille. J'en ferai une critique dans les livres du Mallorne, tiens, un de ces quatre...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les films du Mallorne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les films du Mallorne
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Films à voir !
» [ Films/Séries] Quelles sont vos films et séries tv préférés ?
» Fan films Seigneur des Anneaux
» Les films que vous avez vu
» Films sur la guerre Iran-Irak

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Confrérie Mallorne :: Discussion libre :: La taverne du Mallorne-
Sauter vers: